Accès à Villar-d'Arêne par la D 1091:

 

Depuis Gap ---> Briançon ---> Col du Lautaret ---> tourner à gauche 200m avant Villar-d'Arêne direction Le Pied du Col, puis direction gîte du Pas de L'Ane, le parking est au bord de la route au bord de la Romanche.

 

Depuis Grenoble ---> Bourg d'Oisans ---> La grave ---> tourner à droite 200m après Villar-d'Arêne direction Le Pied du Col, puis direction gîte du Pas de L'Ane, le parking est au bord de la route au bord de la Romanche.

L'accès usuel au site aujourd'hui part du Pont des Brebis (1662 m) (près du hameau du Pied du col à Villar-d'Arêne), qui enjambe la Romanche.

Il remonte par un sentier jusqu'aux névés du glacier du Bec, et rejoint au col du bec (3065 m), l'arête rocheuse qui va du pic de l'Homme au Bec de l'Homme. La vire Amieux (passage découvert par le guide de La Grave Lucien Amieux), vers 3200 m, équipée d'un câble, permet de quitter l'arête pour rejoindre dans sa partie moins raide et moins crevassée le glacier du Tabuchet, que l'on suit par sa rive droite jusqu’au refuge.

 

Par sa longueur (1800 m de dénivelé, 5h30 à 6h00), et ses difficultés (passages rocheux et glaciaires) cet accès constitue en soi une course de montagne de difficulté F et nécéssite tout le matériel adapté (piolet, crampons, casque, corde, matériel de sécurité sur glacier,...).

 

Autrefois, l'accès se faisait directement depuis La Grave, par la côte longue, et la rive droite du glacier du Tabuchet. Du fait du retrait glaciaire et de l'état de la partie inférieure de celui-ci, cet itinéraire ne se pratique plus aujourd'hui qu'en hiver et au printemps, en ski de randonnée. L'itinéraire par le glacier de l'homme ne se pratique plus à pied, le glacier étant très crevassé et exposé aux chutes de séracs, cet itinéraire se pratique surtout au printemps à ski à la descente.

 

Le raide couloir Ouest du Passage du Serret du Savon (3399 m) entre le glacier de la Meije et celui du Tabuchet, permet la liaison avec la face Nord de la Meije, et via la brêche de la Meije au refuge du Promontoire. Cet itinéraire est praticable lorsqu'il est en neige de l'hiver jusqu'au milieu de l'été. Mais quand la neige a fondu, le couloir est un tas de cailloux instables et dangereux.

 

 

L'alpinisme est une activité dangereuse qui exige technique, autonomie et connaissance du milieu. Vous évoluez sous votre propre responsabilité.

Partagez votre site

Partagez !

Un peu de notre univers, votre expérience et vos souvenirs.